Société & Santé

Formation des journalistes ivoiriens sur la santé : l’infertilité au cœur des débats

L’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), en collaboration avec la fondation Merck, a organisé un atelier de formation pour les journalistes à Abidjan-Plateau le 22 mai 2024.

L’objectif était de sensibiliser les professionnels des médias sur les enjeux de la santé, en mettant particulièrement l’accent sur l’infertilité et les violences basées sur le genre (VBG) en Afrique.

Les principales thématiques abordées sont notamment la prévention de l’infertilité, le lien entre l’infertilité et les maladies infectieuses, les options de prise en charge de la fertilité, l’impact de la stigmatisation liée à l’infertilité et d’autres problèmes sociaux comme les VBG, le mariage des enfants et les mutilations génitales féminines (MGF) sur les femmes et les couples…

La promotion d’un mode de vie sain et la sensibilisation à la prévention et au dépistage précoce du diabète et de l’hypertension ont également été abordées, ainsi que le rôle des médias dans l’atteinte des communautés au niveau local.

Selon les statistiques de la fondation Merck, en Afrique, 30% des causes d’infertilité sont attribuées aux hommes et 30% aux femmes, tandis que 40% sont dues à des causes inconnues ou d’origine génétique.

Les intervenants tels que le Dr Coulibaly Founzegue, biologiste et Maître de conférences à l’Université de San-Pédro, et Jocelyne Danho, Spécialiste en endocrinologie, ont prodigué des conseils de santé aux participants. Le Dr Coulibaly Founzegue a souligné que « l’infertilité ne devrait pas être stigmatisée et que les maladies sexuellement transmissibles non traitées peuvent entraîner l’infertilité ». Il a recommandé des bilans réguliers et des consultations précoces au moindre signe de problème de santé.

Il a également conseillé d’éviter les comportements à risque, de pratiquer régulièrement des exercices physiques, d’adopter une alimentation équilibrée, de maintenir un poids normal, de cesser la consommation d’alcool et de tabac, de limiter la caféine, d’éviter les toxines industrielles et environnementales, de réduire le stress et d’éviter les températures élevées.

Le président de l’UNJCI, Jean Claude Coulibaly, a exprimé sa satisfaction et a remercié la fondation Merck pour son soutien et son initiative.

Une quarantaine de journalistes ont pris part à cette session de formation.

MK

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *